L’Histoire du village

Son Histoire

AKUA : c’est le nom d’une fille qui est née un mercredi au Ghana
KROM : village

Un monsieur nommé DWAMENA KUMAA originaire de Akim Feyiase, famille des Obeyaa Dente ; étant mercenaire est venu soutenir les Ashantis pendant la guerre « German ». Il est venu soutenir tout d’abord le roi de Asokoré.Celui-ci ne voulant pas le rémunéré, Mr DWAMENA est aller soutenir le roi de Effiduase. Se fut le même problème. Les deux rois décidèrent de mettre à disposition à MR DWAMENA les butins de guerre. Dans le butin se trouvait des esclaves qui lui donnèrent dans le but de les vendre et de gagner de l’argent. La plupart de ces esclaves était des femmes.

Mr Dwamena demanda d’avoir accès à un terrain au niveau d’une zone locale qui s’appelle maintenant Seneyja. Il est parti avec ces deux sœurs là ba et se sont installés en formant un village : AKUAKROM. Au fur et à mesure des années, la population s’est décalée de plus en plus dans la forêt en occupant de plus en plus de place. Lors de l’arrivée d’autres hommes dans le village il y a eu des guerres civiles car ceux-ci étaient originaire de tribus différents. Ce qui a causé des conflits culturels et d’intérêt. La répartition du village de Akuakrom s’est donc réalisé sur 5 zones différents : Effiduase, Seneyja, Akuakrom , Nkwankwannua et Krofa.

Au fur et à mesure des année le village de Akuakrom était le moins développé des 5 zones définies. Pendant près de 35 ans il n’y a pas eu de chef de village. En 2007 la reine a décidé de nommer un chef de village : Mr BOACHIE DUAH ERNEST originaire d’une famille de Seneyja.

BOACHIE DUAH ERNEST

À propos du village

Le village d’Akuakrom est situé au coeur de la région d’Ashanti, qui regroupe aujourd’hui près d’5,5 millions de personnes. La population d’Akuakrom s’élève à environ 5000 personnes et atteint 16000 personnes en comptant les villages alentours.

Akuakrom est un village d’agriculteurs (95% de la population active), avec une quasi-absence d’élevage, mis à part la divagation des volailles et des petits ruminants. La principale source de protéines pour la population provient donc de la chasse mais les ressources tendent à s’épuiser, même en saison haute : les agriculteurs rentrent de la chasse avec une quantité parfois inférieure du tiers à ce qu’ils avaient l’habitude de rapporter. Les excédents sont vendus pour compléter les revenus mais cette ressource est disponible en faible quantité et il faut donc trouver de nouvelles sources de protéines et de revenus. La chasse est soumise à la saisonnalité et occupe seulement 2 à 3 mois dans l’année, les autres activités du domaine agricole sont en premier lieu la plantation de cacao (culture commerciale) et la culture du manioc, du maïs, arachides, maraîchage, etc. en cultures vivrières. La chasse en forêt est également pratiquée pour compléter l’alimentation en protéines pendant la basse saison mais elle reste destinée à l’autoconsommation et n’est pas pratiqué dans un but commercial.

Le Village d'Akuakrom

Akuakrom et les villages environnants disposent d’un chps compound. Le village possède également un petit marché local et quelques magasins de fournitures alimentaires et ménagères, mais le centre économique demeure à Effiduasé (marché tous les jours de la semaine). L’accès aux services de base ainsi qu’aux commerces est facilité par des routes qui ne sont pas en bon état. Par ailleurs, Akuakrom dispose de structures éducatives telles qu’une crèche, une école primaire et un collège, dont l’entretien et la rénovation sont assurés par la commune. Ces services sont partagés entre le village d’Akuakrom et la préfecture de sekyere east. Grâce à une campagne d’électrification portée par l’État, le village possède depuis peu l’électricité. L’accès à l’eau se fait via un puit installé par la commune, et une pompe installée par l’état. Le village dispose donc d’un accès régulier à la consommation d’eau potable grâce au projet en cours de coopération décentralisé entre Akuakrom et la ville de vaulx en velin et le cofinancement de l’agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse.

Depuis l’arrivée du chef de village nous avons décidé de développer tous les axes du village :

  • L’accès à la Santé
  • L’accès à l’Éducation
  • Le développement agricole car la plupart de la population est accès sur le domaine agricole : Agriculture et Élevage.
  • L’accès à l’Eau et Assainissement
  • La Formation Professionnelle
  • La Protection de l’Environnement

Mode de gouvernance actuelle

  1. Les 21 membres sont composés de 16 représentants de famille (un pour chaque) ainsi que du président du comité de développement, du chef de l’association d’agriculteurs (élu au suffrage universel par tous les agriculteurs d’Akuakrom), de la reine, de « l’Assembly Man » (représentant du district pour 3 villages dont Akuakrom et est élu par le suffrage universel de ces 3 villages) et du chef du village (qui est également le trésorier de l’association Zion Train).
  2. Les 15 membres sont composés de 11 personnes du village d’Akuakrom, plus 4 personnes envoyées par le gouvernement (appelées « governments appointees »)
  3. Parmi les 12 membres 7 sont les chefs religieux des Eglises d’Akuakrom, 1 est un représentant musulman, 1 est un représentant de la communauté rasta, auxquels s’ajoutent le président du Comité de Développement d’Akuakrom, « l’Assembly Man », et un membre du Comité des Anciens du village. Ceux-ci contribuent ensemble au financement de projets de développement (une messe commune a lieu chaque trimestre et l’argent de la quête est reversé à l’Association de développement d’Akuakrom) ainsi qu’à la paix sociale (une fois par mois, ces membres se réunissent pour régler les tensions sociales).

Suivez-nous sur les Réseaux Sociaux